Insights into an Early Jurassic dinosaur habitat: ichnofacies and enigmatic structures from the Portland Formation, Hoover Quarry, Massachusetts, U.S.A.

Joseph H. Collette, Patrick R. Getty, James W. Hagadorn

Abstract


Jurassic sandstones of the Hartford Basin are well known for their dinosaur trackways, but few studies have characterized their invertebrate ichnofaunas. A notable Portland Formation exposure in this area is the Hoover Quarry in East Longmeadow, Massachusetts, where vertebrate skeletal material (the type specimen of the crocodilian Stegomosuchus longipes) occurs in association with a diverse ichnofauna. Hoover Quarry ichnogenera include Eubrontes cf. gracilis, Planolites beverleyensis, Planolites montanus, probable Scoyenia burrows, and Skolithos isp. Also preserved at the site is Palaeophycus tortuosus, a sinusoidal burrow that had been previously synonymized with Palaeophycus tubularis. A probable Skolithos burrow termination with an unusual pattern of scratches also occurs, along with several problematic stellate structures. At this site, primary sedimentary structures on trace bearing surfaces are consistent with deposition in a shallow aquatic environment that was periodically emergent. Viewed in the context of nearby sections of the Portland Formation, Hoover Quarry exposures could have been deposited in fluvial, ephemeral lacustrine, or playa environments. Traces in the Hoover Quarry indicate Scoyenia-Skolithos-composite ichnofacies, elements of which are commonly produced in continental firmground environments.

RÉSUMÉ

Les grès du Jurassique dans le bassin de Hartford sont reconnus pour la présence d’empreintes de dinosaures. Mais peu d’études ont permis de caractériser l’ichnofaune invertébrée qu’on peut également y observer. Un affleurement notable de la Formation Portland dans la région est présent dans la carrière Hoover, à East Longmeadow, au Massachusetts, où des matériaux de squelettes de vertébrés (le spécimen type du crocodilien Stegomosuchus longipes) et une ichnofaune diversifiée sont présents. L’ichnofaune de la carrière Hoover comprend les espèces comme Eubrontes cf. gracilis, Planolites beverleyensis, Planolites montanus, vraisemblablement des terriers de Scoyenia, et Skolithos. Il y a également sur le site l’espèce Palaeophycus tortuosus, un terrier sinusoïdal qui a déjà été nommé Palaeophycus tubularis. L’extrémité d’un terrier de l’espèce probable Skolithos accompagnée d’une série inusitée de stries ou d’éraflures est en outre présente, tout comme plusieurs structures étoilées dont l’origine demeure mystérieuse. Sur le site, des structures primaires sur des surfaces marquées de traces correspondraient à une sédimentation dans un milieu aqua-tique peu profond qui a émergé à intervalles périodiques. Considéré dans le contexte des sections de la Formation Portland, situées à proximité, le dépôt des affleurements de la carrière Hoover pourrait être survenu dans un milieu fluvial, lacustre éphémère ou en présence d’un lac temporaire. Les traces relevées dans la carrière Hoover indiquent la présence d’un ichnofaciès composite de type Scoyenia-Skolithos, dont les éléments sont couramment produits dans un milieu de sol continental à cohésion moyenne.

[Traduit par la redaction]

Keywords


Portland Formation; Hartford Basin; Scoyenia; Skolithos; Palaeophycus tortuosus

Full Text:

HTML PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.4138/atlgeol.2011.003