Lithological and geochemical dispersal in till: McAdam area, New Brunswick

Andrew J. Stumpf, Bruce E. Broster, Allen A. Seaman

Abstract


Analyses of dispersal patterns for till clasts and matrix geochemistry in the McAdam area, southwestern New Brunswick, are used to define the dominant glacial transport direction in an area of ice-flow complexity, as indicated by multiple and differing striae directions. Dispersal and erosional data indicate that the main (regional) southeastward flow direction was preceded and followed by secondary deviations, due to local influences of topography and substrate and possibly also from changes within the ice mass or surrounding glaciers. Clast trains are traceable from known outcrops, southward over distances greater than 16 km, whereas distinctive geochemical trains are lost within 10 km of transport, due to homogenization of the till matrix. These results demonstrate that for drift prospecting, transport path and source unit are more clearly delineated by shape and size of till clasts and matrix dispersal patterns, than by analysis of directional indicators caused by glacial erosion.

RÉSUMÉ
On a recours à des analyses des modes de dispersion des clastes du till et de la géochimie de la matrice dans le secteur de McAdam, dans le sud-est du Nouveau-Brunswick, pour défiinir la direction du transport glaciaire dominant à l’intérieur d'un secteur caractérisé par la complexity de l'écoulemcnt glaciaire, comme en témoignent les directions multiples et différentes des rayures. Les données relatives à la dispersion et à l'érosion révèlant que la principale direction (régionale) de l'écoulcment, l'écoulement vers le sud-est, a été précédée et suivie de déviations secondares en raison des influences locales de la topographie et du substrat, ainsi que possiblement de changements survenus à l'intérieur de l'amas de glaces ou des glaciers environnants. On peut retracer les parcours des clastes à partir d'affleurements connus sur des distances de plus de 16 km vers le sud, alors qu'on pcrd des tracées géochimiques distinctifs à moins de 10 km de transport à cause de l'homogénéisation de la matrice du till. Ces résultats démontrent qu'en matère de prospection glacio-sédimentaire, on délimite plus nettement le trajet du transport et l'unité d'origine par la forme et la dimension des clastes du till et par les modes de dispersion de la matrice que par l'analyse des indicateurs de direction laissés par l'érosion glaciaire.

[Traduit par la rédaction]

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.4138/2057